31 août 2019

HELLHOLE (Critique + gifs animés + répliques de la mort qui tue)

HELLHOLE affiche poster WIP Pierre de Moro Judy Landers Robert Z'Dar

de Pierre de Moro


avec Judy Landers, Ray Sharkey, Richard Cox, Mary Woronov, Robert Z'Dar, Marjoe Gortner, Edy Williams, Marneen Fields, Lynn Borden, Terry Moore, Martin Beck...



WIPHorreur / Etats-Unis (1985)



HELLHOLE wip gif judy landers ray sharkey mary woronov sexy
Susan (Judy Landers) assiste, impuissante, au meurtre de sa mère et, pourchassée par le tueur, fait une chute. Amnésique, elle se réveille dans un hôpital psychiatrique. Elle devra alors tout faire pour échapper au tueur, éviter de devenir le cobaye du Dr Fletcher et bien sûr ne pas se faire trucider par ses codétenues…

HELLHOLE même s’il mélange plusieurs styles et est quelquefois considéré comme un film d’horreur est avant tout un film de prison de femmes. C’est donc tout naturellement qu’il en reprend tous les codes et multiplie donc les scènes d’amours saphiques et de bastons les seins nus.

HELLHOLE wip gif judy landers ray sharkey mary woronovLe Dr Fletcher (Mary Woronov), adepte des expérimentations sur les humains (de préférence non volontaires), pratique avec acharnement et délectation ses recherches sur la lobotomie dans une partie de l’hôpital surnommé "le Trou de l’Enfer" (d’où le titre), occasion de montrer quelques scènes pseudo-chocs. Endossant le rôle enviable de la tortionnaire en chef d’un WIP classique, elle règne d’une main de maîtresse sur tout l’établissement psychiatrique et, avec son testou pas possible, rappelle cette chère Dyanne Thorne (les poumons en moins) qui n’aurait pas fait tache dans ce film.

HELLHOLE wip gif judy landers ray sharkey mary woronov
Ce qui frappe d’ailleurs immédiatement en regardant le film c’est l’omniprésence d’acteurs au look quelque peu atypique. De l’héroïne aux yeux de King Charles au docteur ressemblant à un travelo (c’est pas moi qui le dit, c’est un des personnages) en passant par le tueur (Ray Sharkey), flippant comme un voyou de Starmania, pour finir par le top du top, le gardien en chef (Robert Z’Dar) qui fait incontestablement partie de la famille des Bogdanoff. N’en jetez plus !

31 juillet 2019

30 juillet 2019

LE COUVENT DES PECHERESSES (Critique)

affiche LE COUVENT DES PECHERESSES de Joe D'Amato, nunsploitation avec Eva Grimaldi

(LA MONACA NEL PECCATO aka ON L'APPELLE SOEUR DESIR aka CONVENT OF SINNERS)


de Joe D'Amato (sous le pseudo Dario Donati)


avec Eva Grimaldi, Karin Well, Aldina Martano, Jessica Moore, Gabriele Gori, Gabriele Tinti, Maria Pia Parisi, Martin Philips, Katalin Murany...



Nunsploitation / Italie (1986)




lobby card LE COUVENT DES PECHERESSES (LA MONACA NEL PECCATO aka ON L'APPELLE SOEUR DESIR) de Joe D'Amato, nunsploitation avec Eva GrimaldiAprès avoir été violée par son père, Suzanne doit prendre le voile pour expier ses péchés (!). Elle se retrouve au couvent d’Arpajon où sa beauté va attiser envie et jalousie de la part des autres sœurs…

Librement adapté d’un roman de Denis Diderot LA RELIGIEUSE, LE COUVENT DES PECHERESSES ne fait pas dans la dentelle et la description des mœurs de l’église est plus que gratinée. En effet, comme dans tout nunsploitation qui se respecte, les nonnes sont libidineuses à souhait, ne cessent de fantasmer, de se foutre à poil, de se caresser et plus si affinités.

lobby card LE COUVENT DES PECHERESSES (LA MONACA NEL PECCATO aka ON L'APPELLE SOEUR DESIR) de Joe D'Amato, nunsploitation avec Eva Grimaldi
Prise sous l’aile de la Mère Supérieure qui ne rêve que de coucher avec elle, Suzanne subit les foudres de la numéro 2 du couvent, ancienne favorite, ce qui permet d’incorporer un élément indispensable à un nunsploitation : les brimades et autres châtiments corporels.

Joe D’Amato, en bon artisan du film de genre, exhibe constamment la plastique de son actrice principale Eva Grimaldi (sûrement la seule nonne de l’époque à mettre du rouge à lèvres), d’abord objet de fantasmes puis de rejet, les autres sœurs étant convaincues que Satan l’habite.

24 juillet 2019

CLIMAX (Critique)

affiche de CLIMAX de Gaspar Noé

de Gaspar Noé



avec Sofia Boutella, Romain Guillermic, Souheila Yacoub, Kiddy Smile, Giselle Palmer, Taylor Kastle, Claude-Emmanuelle Gajan-Maull, Sharleen Temple...




Drame – Belgique / France (2018)





Une troupe de danseurs fête la fin des répétitions avant un spectacle à New-York. Tout se passe pour le mieux mais quelqu’un a drogué la sangria (!) et la soirée part en sucette...

CLIMAX de Gaspar Noé screenshotMalgré ce scénario peu encourageant, j’attendais avec impatience de vivre l’expérience CLIMAX. Fan des premiers films de Gaspar Noé qui étaient chocs et dérangeants, j’espère toujours prendre à nouveau une grosse claque. Mais cette époque est bel et bien révolue et le réalisateur s’enfonce malheureusement un peu plus dans une esthétique vaine et vide de sens.

CLIMAX de Gaspar Noé Screenshot
La caméra virevolte, passe d’un danseur à un autre captant les chorégraphies, les interactions et les propos, pour certains presque inaudibles mais toujours sans intérêt. CLIMAX se veut être un gros trip mais est juste un film répétitif et prétentieux où des acteurs en roue libre déambulent dans des couloirs (énormément), hurlent (beaucoup), se battent (un peu), baisent (un peu plus) et dansent (beaucoup trop).

Moins transgressif que LA REINE DES NEIGES et plus chiant, CLIMAX est taillé pour les critiques prout-prout qui y voient des choses extraordinaires. Comme je suis plutôt binaire, j’ai surtout vu un gros navet.



17 juillet 2019

CHUCKY 3 (Critique + réplique + gif animé)

affiche de CHUCKY 3 (CHILD'S PLAY 3)

(CHILD'S PLAY 3)


de Jack Bender


avec Justin Whalin, Perrey Reeves, Jeremy Sylvers, Brad Dourif (voix), Travis Fine, Dean Jacobson, Peter Haskell, Dakin Matthews, Andrew Robinson, Burke Byrnes...



Horreur / Royaume-Uni – Etats-Unis (1991)



screenshot de CHUCKY 3 (CHILD'S PLAY 3)Andy a maintenant 16 ans et se retrouve, après avoir fait le tour des familles d’accueil, en école militaire. Remise du scandale provoqué par les méfaits de Chucky, l’usine de jouets rouvre et la production des poupées "Brave Gars" reprend. En récupérant le cadavre de Chucky, du sang s’en écoule, se mélange au plastique utilisé dans la chaîne de montage et hop, la poupée tueuse est de retour et, comme d’hab, part aussitôt à la recherche d’Andy…

gif meurtre Chucky 3 au rasoir
Chucky est certes possédé par l’esprit d’un psychopathe qui, par définition, n’a pas des réactions cohérentes mais à force, il est difficile de comprendre pourquoi il s’acharne ainsi à poursuivre Andy. En effet, malgré les explications du "prêtre" vaudou dans l’opus 1, il peut apparemment transférer son cerveau de cintré dans n’importe quel gamin. Andy ne lui sert donc plus à rien, il pourrait jeter son dévolu sur le premier enfant venu sans éveiller les soupçons. Mais non, monsieur s’obstine et se met en danger tout seul vu qu’Andy est sur ses gardes et sait de quoi Chucky est capable.

15 juillet 2019

RUNAWAY (Critique)

affiche de RUNAWAY (LUNA) thriller allemagne 2017

(LUNA aka LUNA'S REVENGE)


de Khaled Kaissar


avec Lisa Vicari, Carlo Ljubek, Branko Tomovic, Rainer Bock, Benjamin Sadler, Eugen Knecht, Genija Rykova, Bibiana Beglau, Johannes Meier, Moritz Fischer...


Thriller / Allemagne (2017)


Carlo Ljubek et Lisa Vicari dans RUNAWAY (LUNA)Luna, 17 ans, passe le week-end dans un chalet de montagne avec ses parents et sa petite sœur. Trois inconnus débarquent et tuent de sang-froid toute la famille de Luna qui réussit à s’enfuir. Pourchassée, elle est secourue par Hamid, un ami de son père, qui lui explique que celui-ci était un agent russe passé à l’ennemi. Alors qu’elle peut partir à l’étranger Luna décide de rester et de se venger…

Axé sur l’action, RUNAWAY démarre sur les chapeaux de roue et ne fait pas dans la dentelle. L’assassinat de la famille de Luna est brutal et sans concession et met tout de suite le spectateur dans l’ambiance. Cherchant à dénoncer l’omniprésence d’agents russes dans la société allemande, le film donne l’impression qu’ils sont infiltrés partout et que la guerre froide est moins loin que ce qu’on pourrait imaginer.

Branko Tomovic dans RUNAWAY (LUNA)
Porté par sa jeune actrice Lisa Vicari (HELL) et par le très charismatique Carlo Ljubek (KILL ME TODAY, TOMORROW I'M SICK), le film s’essouffle certes un petit peu dans sa deuxième partie mais reste un thriller efficace. Le gros bémol vient de la vraisemblance de l’intrigue ou comment une jeune femme et un second couteau déjouent tous les pièges et la font à l’envers aux services de renseignement russe et allemand.

RUNAWAY est à prendre tel qu’il est : un bon film d’action avec quelques scènes bien léchées et tant pis si les ficelles sont grosses, on ne s’ennuie pas une seconde.




02 juillet 2019

CHUCKY, LA POUPEE DE SANG (Critique + gifs animés)

affiche de CHILD'S PLAY 2 aka CHUCKY, LA POUPEE DE SANG aka JEU D'ENFANT 2
(CHILD'S PLAY 2 aka JEU D'ENFANT 2)


de John Lafia


avec Alex Vincent, Christine Elise, Jenny Agutter, Gerrit Graham, Brad Dourif (voix), Greg Germann, Grace Zabriskie, Peter Haskell, Beth Grant, Raymond Singer...



Horreur / Etats-Unis (1990)




gif CHILD'S PLAY 2 aka CHUCKY, LA POUPEE DE SANGDeux ans après que sa mère ait été internée suite à ses mésaventures avec Chucky, Andy se voit confier à une famille d’accueil. Pendant ce temps, les restes de Chucky sont récupérés par le fabricant de jouets "Brave Gars" qui veut comprendre d’où vient le problème avec son produit vedette. Alors ils le remettent à neuf (Pourquoi ? Mais, voyons, pour faire une suite !) et ce qui devait arriver arrive : Chucky revient à la vie et part à la recherche d’Andy pour transférer son âme à l’intérieur du petit garçon...

gif CHILD'S PLAY 2 aka CHUCKY, LA POUPEE DE SANG fait un fuckDejà co-scénariste sur JEU D'ENFANT, Don Mancini rempile pour cette séquelle mais cette fois seul. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'était guère inspiré puisque cette suite reprend plus ou moins la même trame que son prédécesseur : Chucky, toujours possédé par l’esprit de Charles Lee Ray, poursuit Andy qui est le seul à se rendre compte que la poupée est maléfique et passe donc pour un enfant déséquilibré. Quand un adulte se rend enfin compte que quelque chose cloche, Chucky le dessoude.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...