30 novembre 2016

LE RESERVISTE (Critique + Réplique de la mort qui tue)

de Mathieu Berthon


avec David Doukhan, Hélène Darras, Manu Lanzi, Edouard Audouin, Mickey Maouss, Fabrice Colson, Audrey Ottaviano, Rurik Sallé, Lionel Laget, Mariana Baum, Emmanuel Bonami...



Court-métrageComédieAction / France (2012)


De retour dans son village natal, Joseph Danton, soldat de son état, va devoir faire face à un promoteur sans scrupule (euphémisme) pour défendre ses terres…

Parodie de film d’action à la RAMBO, LE RESERVISTE est une excellente surprise. Edité par Oh my gore !, ce court métrage (38 minutes de bonheur au compteur) a en effet tout pour plaire : du rythme, des gags couillons et couillus, un bazooka, de la romance, des chèvres, du sang, Hélène Darras, de la violence qui fait mal, du suspense, du cassoulet et bien plus encore !

LE RESERVISTE est jouissif à tout point de vue et comme aucune chèvre n’a été blessée lors du tournage, il n’y a vraiment aucune raison de bouder son plaisir.

Aussi bonnes gens, je n’aurai qu’un conseil, allez chercher bonheur chez votre revendeur le plus proche !



REPLIQUE DE LA MORT QUI TUE :


" C'est pas la fin du mois mais je vais te faire saigner ! "

 


LES MILLER, UNE FAMILLE EN HERBE (Réplique de la mort qui tue)



"Oh c'est un pénis ! un pénis ! C'est une grosse bite ! Ça c'est les couilles, c'est une grosse, une énorme bite noire. Ce qu'il dessine est noir, une belle bite noire... C'est une... C'est une belle bite black ! Black Bite Mac !"


LES MILLER, UNE FAMILLE EN HERBE de Rawson Marshall Thurber

THE BUNNY GAME (Gifs animés)







THE BUNNY GAME d'Adam Rehmeier


29 novembre 2016

MONELLA (Réplique de la mort qui tue)



"La virginité c'est comme une miette de pain. Arrive un oiseau il l'emporte avec lui."

 
 
MONELLA  de Tinto Brass

RONDE DE NUIT (Répliques de la mort qui tue)




"Autant les Portugais sont gais, autant les Espagnols sont gnols. C'est comme ça..."




"Mon père disait toujours, quand mes amis sont borgnes, je les regarde de profil."

 
 
RONDE DE NUIT de Jean-Claude MISSIAEN

EXCISION (Gifs animés)







EXCISION de Richard Bates Jr







HORREURS NAZIES - LE CAMP DES FILLES PERDUES (Critique)

(LAGER SSADIS KASTRAT KOMMANDANTUR aka LE CAMP DES FILLES PERDUES : SADISME SS aka SS EXPERIMENT CAMP...)
 

de Sergio Garrone
 

avec Mircha Carven, Paola Corazzi, Giorgio Cerioni, Serafino Profumo, Agnes Kalpagos, Giovanna Mainardi, Patrizia Melega, Attilio Dottesio, Almina de Sanzio...



Nazisploitation / Italie (1976)




Le film commence par une scène de torture : des nazis envoient des chocs électriques à une jeune femme afin de lui faire dire qu’il faut éradiquer les juifs. Devant son refus, ses bourreaux lui inoculent un virus et direction le four crématoire. Le ton est donné…

CHAIR POUR FRANKENSTEIN (Réplique de la mort qui tue)



"Pour voir la mort Otto, il faut baiser la vie dans la vésicule !"



 
 

CHAIR POUR FRANKENSTEIN de Paul Morrissey



28 novembre 2016

2 AUTOMNES 3 HIVERS (Réplique de la mort qui tue)




"Nous nous sommes déshabillés au milieu du salon... Heureusement j'avais passé l'aspirateur..."



 
 

2 AUTOMNES 3 HIVERS de Sébastien Betbeder


SAMANTHA'S CHILD (Critique)

(BLESSED aka HIJOS DE SATAN)


de Simon Fellows


avec Heather Graham, James Purefoy, David Hemmings, Fionnula Flanagan, Andy Serkis, Alan McKenna, Debora Weston, Stella Stevens, William Hootkins...


Thriller – Grande-Bretagne/Roumanie (2004)


Un jeune couple, Samantha et Craig, qui n'arrive pas à avoir d'enfant va suivre un traitement d'insémination artificielle dans une clinique hightech au sein d'une petite ville. Grâce à ce traitement, Samantha tombe enceinte. Parallèlement, ils s'installent au sein de cette bourgade et la carrière d'écrivain de Craig décolle suite à l'intervention d'un riche homme d'affaires (David Hemmings)... Tout semble se passer pour le mieux pour eux, mais est-ce réellement le cas ?

27 novembre 2016

KABOOM (Réplique de la mort qui tue + Gifs animés)

"Eh bien, à part se mettre une queue dans la bouche avec Lady Gaga qui passe en fond sonore, j'vois vraiment pas ce qui pourrait faire plus gay..."









KABOOM de Gregg Araki


2001 MANIACS (Critique)

de Tim Sullivan

avec Robert Englund, Marla Malcolm, Gina Marie Heekin, Brian Gross, Lin Shaye, Giuseppe Andrews, Kane Hodder, Cassandra Hepburn, Eli Roth, Peter Stormare, Christa Campbell...




Comédie / Gore - Etats-Unis (2005)



Remake du cultissime 2000 MANIACS de Herschell Gordon Lewis, 2001 MANIACS reprend exactement le scénario de son prédécesseur : en suivant une déviation sur la route, des touristes yankees se retrouvent dans un village sudiste lors d'une fête annuelle. Ils y participent en tant qu'invités d'honneur, mais les festivités ne sont pas ce qu'elles ont l'air d'être...

LA FEMME PUBLIQUE (Gifs animés)

valérie kaprisky danse nue dans la femme publique de Andrzej zulawski





Valérie Kaprisky et Francis Huster font l'amour dans LA FEMME PUBLIQUE

 



LA FEMME PUBLIQUE d'Andrzej Zulawski


SESSION 9 (Critique)

de Brad Anderson


avec Peter Mullan, David Caruso, Stephen Gevedon, Josh Lucas, Paul Guilfoyle...


Horreur – Etats-Unis (2001)



Quelques années avant THE MACHINIST, Brad Anderson a réalisé SESSION 9 qu'il a co-écrit avec Stephen Gevedon, qui joue le rôle de Mike dans le film. Utilisant comme point de départ un hôpital psychiatrique abandonné, et une équipe d'ouvriers embauchée pour désamianter le bâtiment en une semaine, il va réussir, avec un minimum de moyens, à installer une atmosphère oppressante et inquiétante.

ENTRECUISSES (Réplique de la mort qui tue)



"-  ça vous plaît de violer la bonne ?

- ça rembourse les charges sociales..."

 
 
ENTRECUISSES de Pierre B. Reinhard

26 novembre 2016

TRAIN DE NUIT (Réplique de la mort qui tue)



"Personne ne veut aimer. Tout le monde veut être aimé."

 
 
TRAIN DE NUIT  de Jerzy Kawalerowicz

BARRICADE (Critique)

de Timo Rose


avec Raine Brown, Joseph Zaso, André reissig, Thomas Kercmar, Manoush, Andreas Pape, Timo Rose...





Gore / Survival – Allemagne (2006)



Je savais qu'il ne fallait pas traverser la lande seul la nuit ; qu'il fallait éviter tous les raccourcis dans le désert ; même qu'il ne fallait, jamais au grand jamais, partir pour un WE de canoë dans les Appalaches... Grâce à BARRICADE, je sais maintenant qu'il faut éviter les forêts allemandes, et ce, même de jour !!!

Survival ultra-gore, BARRICADE se révèle être, contre toute attente, un excellent film (dans le genre bien entendu...). Souvent, ce genre de film souffre cruellement d'un aspect amateur, que ce soit dans le façon de filmer ou dans la façon qu'ont les acteurs de "non-jouer"... Rien de tout cela ici : l'ensemble est très bien filmé et même très esthétique par moment. Les effets gores sont nombreux, jamais cheap et craspecs à souhait (en plus il y en a un peu pour tous les goûts : démembrement, sexe coupé, cannibalisme à même la victime, arrachage de téton et j'en passe et des meilleurs !!!) Et les acteurs, quant à eux, s'en sortent plutôt pas mal dans l'ensemble, notamment la scream queen Raine Brown.

LE DERNIER TRAIN DE LA NUIT (Critique)

affiche italienne du film le dernier train de la nuit
(L’ULTIMO TRENO DELLA NOTTE aka LA BETE TUE DE SANG-FROID aka LE TRAIN DE L'ENFER aka TORTURE TRAIN aka DON'T RIDE ON LATE NIGHT TRAINS aka NIGHT TRAIN MURDERS...)


d’Aldo Lado


avec Macha Méril, Flavio Bucci, Gianfranco de Grassi, Irene Miracle, Marina Berti, Enrico Maria Salemo, Franco Fabrizi, Laura d’Angelo…



Rape and Revenge – Italie / France / Grande-Bretagne (1975)




Si vous avez aimé LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE, ce film est pour vous ! En effet il s’agit d’un rip-off italien du film de Wes Craven reprenant exactement la même trame que son illustre précurseur et essayant de surfer sur son succès.

DARK CLOWN (Réplique de la mort qui tue + Gif animé)



"Baise-moi le clown ! Baise-moi le clown ! Baise-moi le clown !"

 
 
DARK CLOWN de Conor McMahon

LE SCOMUNICATE DI SAN VALENTINO (Critique)

(aka THE SINFUL NUNS OF SAINT VALENTINE)


de Sergio Grieco


avec Françoise Prévost, Jenny Tamburi, Paolo Malco, Corrado Gaipa, Barbara Herrera, Aldina Martano, Franco Ressel, Gino Rocchetti, Bruna Beani, Pier Giovanni Anchisi...



Nunsploitation – Italie (1974)



Entre film d'aventure (limite capes et d'épées) et film de nonnes, THE SINFUL NUNS OF SAINT VALENTINE respecte les fondamentaux du genre. En effet on retrouve tout ce qui fait le charme de la nunsploitation : obscurantisme religieux, mère supérieure hystérique et libidineuse, nonnes lesbiennes et adeptes de punitions corporelles et bien sûr l'incontournable inquisiteur totalement illuminé... aussi peut-on considérer que le réalisateur remplit son cahier des charges, malheureusement le film reste étrangement sobre et manque cruellement d'excès (les tortures sont très softs, idem pour les punitions corporelles...) mis à part dans une scène d'anthologie où les nonnes, emmurées vivantes dans leur couvent, sombrent dans la folie.

LA TETE VIVANTE (Critique)

(LA CABEZA VIVIENTE aka THE LIVING HEAD aka EL OJO DE LA MUERTE)

de Chano Urueta

avec Ana Luisa Pelufo, Mauricio Garcés, Abel Salazar, Germán Robles, Guillermo Cramer...



Epouvante – Mexique (1963)


Trois chercheurs découvrent (à force de chercher fallait bien que ça arrive...) un tombeau aztèque sur lequel plane une malédiction... Même pas peur ! Ils décident de ramener la momie d'un prêtre et la tête (momifiée elle-aussi) d'un grand guerrier... Mais voilà, surprise : la malédiction commence à faire des victimes...

Réalisé par Chano Urueta, LA CABEZA VIVIENTE (en V.O. dans le texte) se situe pour schématiser entre LA MOMIE de Karl Freund (le côté chef-d'oeuvre en moins) et LE CERVEAU QUI NE VOULAIT PAS MOURIR de Joseph Green (pour les effets spéciaux de fous). Niveau casting on retrouve en grande partie celui d'un autre film du même réalisateur : LE BARON DE LA TERREUR (en V.F. dans le texte ce coup-ci...).

25 novembre 2016

LES GAULOISES BLONDES (Réplique de la mort qui tue)



 "La religion c'est le chanvre du peuple."

 
 
LES GAULOISES BLONDES  de Jean Jabely


DERANGED (Critique)

(aka NECROMANIA aka DERANGED : CONFESSIONS OF A NECROPHILE)


de Jeff Gillen & Alan Ormsby


avec Roberts Blossom, Cosette Lee, Leslie Carlson, Robert Warner, Micki Moore, Pat Orr...




Thriller - Canada / Etats-Unis (1974)






La vie d'Ed Gein a inspiré plusieurs films et notamment deux chefs-d'oeuvre radicalement différents : PSYCHOSE d'Alfred Hitchcock (d'après le roman de Robert Bloch) et MASSACRE A LA TRONÇONNEUSE de Tobe Hooper. Toutefois, ceux-ci ne retenaient que quelques détails de la vie du tueur, le but n'étant pas de relater fidèlement son histoire mais d'utiliser certaines de ses facettes comme postulat de base. Alfred Hitchcock va donc développer son film autour de la névrose d'Ed Gein provoquée par sa mère défunte, alors que Tobe Hooper va s'inspirer lointainement du fait que le tueur confectionnait des habits en peau humaine et avait une passion pour les ossements récupérés dans les cimetières.

24 novembre 2016

L'EPOUSE, L'AMANTE ET LA SECRETAIRE (Critique)

(ONNA SHINNYU SHAIN : 5-JI KARA 9-JI MADE aka HORNY WORKING GIRL : FROM 5 TO 7)

De Katsuhiko Fujii

avec Junko Asahina, Nami Misaki, Miki Yamaji, Yuki Yoshizawa, Junichiro Yamashita...


Comédie / Erotique – Japon (1982)


Comme son titre français le laisse supposer, L'EPOUSE, L'AMANTE ET LA SECRETAIRE nous entraine dans le milieu du travail et relate les aventures libidineuses d'un cadre japonais qui s'intéresse plus à la gaudriole qu'à son labeur ("Travailler plus pour baiser plus" j'ai trouvé le slogan des prochaines élections !).

SHUTTER (Critique)

de Parkpoom Wongpoom et Banjong Pisanthanakun

avec Ananda Everingham, Achita Sikamana, Natthaweeranuch Thongmee, Unnop Chanpaibool, etc...


Horreur – Thaïlande (2004)


En rentrant d'une soirée arrosée, un jeune couple percute quelqu'un et finit sa route dans un poteau. Sains et saufs et sans témoin en vue, ils prennent la fuite sans se soucier de la personne qu'ils ont peut-être tuée. A partir de ce moment, les faits étranges se succèdent et ils se retrouvent hantés par un spectre qu'ils pensent être celui de la personne renversée...

Surfant sur la vague horrifique asiatique, initiée par RING de Hideo Nakata, les réalisateurs Thaïlandais Parkpoom Wongpoom et Banjong Pisanthanakun proposent un film de spectres asiatiques avec une revenante très Sadako's style (comme il se doit dans tout film d'horreur asiatique qui se respecte depuis RING).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...