29 décembre 2018

NINJA LA CASTAGNE (Critique)

affiche de ÜÇ KAGITÇILAR aka LA GRANDE CHATAIGNE aka THE THREE SUPERBOYS STRIKE AGAIN aka CHE CARAMBOLE... RAGAZZI !!! aka ZWEI TEUFELSKERLE AUF DEM WEG NACH ISTANBUL avec Cüneyt Arkin et Gulsen Bubikoglu
(ÜÇ KAGITÇILAR aka LA GRANDE CHATAIGNE aka THE THREE SUPERBOYS STRIKE AGAIN aka CHE CARAMBOLE... RAGAZZI !!! aka ZWEI TEUFELSKERLE AUF DEM WEG NACH ISTANBUL)


de Natuk Baytan


avec Cüneyt Arkin, Alberto Dell'Acqua, Riza Fazeli, Gülşen Bubikoğlu, Franca Gonella, Hulusi Kentmen, Mümtaz Ener, Osman Alyanak...



Comédie – Italie / Turquie (1976)



lobby card de  ÜÇ KAGITÇILAR aka LA GRANDE CHATAIGNE aka THE THREE SUPERBOYS STRIKE AGAIN aka CHE CARAMBOLE... RAGAZZI !!! aka ZWEI TEUFELSKERLE AUF DEM WEG NACH ISTANBUL avec Cüneyt Arkin et Gulsen BubikogluTout juste sortis de prison, Foxy-Loxy, Hercule et Casanova (!!!), prennent une bonne résolution : finies les conneries. C'était sans compter sur un informateur sans scrupule qui leur propose de dérober 2 millions au parrain local. Ni une ni deux, nos trois compères sautent sur l'occasion…

lobby card de  ÜÇ KAGITÇILAR aka LA GRANDE CHATAIGNE aka THE THREE SUPERBOYS STRIKE AGAIN aka CHE CARAMBOLE... RAGAZZI !!! aka ZWEI TEUFELSKERLE AUF DEM WEG NACH ISTANBUL avec Cüneyt Arkin et Gulsen BubikogluGrosse comédie made in Turkey (le pays, pas l'animal), NINJA LA CASTAGNE également exploité sous le titre LA GRANDE CHATAIGNE ne fait pas dans la dentelle : les bastons à la Terence Hill et Bud Spencer s'enchaînent à un rythme fou et nos trois héros se mettent constamment de grosses mandales à grand renfort de bruitages à peine exagérés. Plus agiles que les deux compères italiens, les acteurs virevoltent, bondissent, sautent sur des voitures, plongent dans des piscines, courent après des trains et bien plus encore pour essayer de mettre la main sur les biftons.

21 décembre 2018

VERY BAD SANTA (Critique)

VERY BAD SANTA (SANTA'S SLAY), french poster, comédie, horreur, noël
(SANTA'S SLAY)



de David Steiman



avec Bill Goldberg, Douglas Smith, Emilie de Ravin, Robert Culp, Fran Drescher, Saul Rubinek, Dave Thomas, Rebecca Gayheart, Chris Kattan, James Caan...




Comédie / Horreur – Canada / Etats-unis (2005)




Fran Drescher dans VERY BAD SANTA (SANTA'S SLAY)Une riche famille dont tous les membres sont détraqués à souhait est à table pour le repas du réveillon. Tout se passe pour le pire quand débarque le Père Noël. Mais attention, pas un Père Noël rougeaud et ventripotent, ici notre cher Santa est bodybuildé et vindicatif.

Avec sa scène d'ouverture, VERY BAD SANTA commence de la meilleure des façons : humour noir, mauvais goût et meurtres bourrins sont en effet au menu !

Bill Goldberg en Père Noël tueur dans VERY BAD SANTA (SANTA'S SLAY)
Après cette savoureuse mise en bouche, notre Père Noël de combat, malgré la courte durée du film, ne va pas chômer et va trucider des flics, un épicier juif, une chorale de Noël (là, difficile de lui en vouloir), le personnel d'un club de strip-tease, etc...

Il y a quand même une histoire derrière tous ces meurtres, certes succincte et simpliste mais qui permet de créer un fil conducteur à l'ensemble. En gros, et pour faire (très) simple, la fête de Noël telle que nous la connaissons s'est joué sur un coup de curling (le film est en partie Canadien) et le Père Noël qui est en fait le fils de Satan veut sa revanche.

01 novembre 2018

DELIRIUM (Critique + gifs animés)

jaquette vhs française de DELIRIUM (LE FOTO DI GIOIA), thriller érotique de Lamberto Bava avec Serena Grandi
(LE FOTO DI GIOIA)




avec Serena Grandi, Daria Nicolodi, Vanni Corbellini, David Brandon, George Eastman, Karl Zinny, Lino Salemme, Capucine, Sabrina Salerno, Trine Michelsen...



Thriller / Erotique – Italie (1987)




lobby card de DELIRIUM (LE FOTO DI GIOIA), thriller érotique de Lamberto Bava avec Serena GrandiAncien modèle, Gloria dirige une revue spécialisée dans les photos érotiques. Après un shooting, Kim, un mannequin, est brutalement assassinée. Les meurtres vont alors s'accumuler dans l'entourage de Gloria…

Amateurs de nichons, notamment gros, ce film est fait pour vous. En effet, ce thriller est surtout prétexte à déshabiller ses actrices fort bien pourvues par la Nature. DELIRIUM est d'ailleurs plus mémorable pour l'omniprésence mammaire de Serena Grandi (MIRANDA) que pour ses meurtres ou son intrigue assez basique.

lobby card de DELIRIUM (LE FOTO DI GIOIA), thriller érotique de Lamberto Bava avec Serena Grandi
Film paresseux malgré la présence de figures du cinéma italien de genre de Daria Nicolodi (LES FRISSONS DE L'ANGOISSE) à George Eastman (ANTROPOPHAGUS), DELIRIUM peine à captiver et l'on s'ennuie assez rapidement. Les plus mélomanes ne manqueront pas de reconnaître également Sabrina Salerno dont le clip BOYS a marqué à jamais une génération de jeunes hommes devenus immédiatement adeptes des loisirs balnéaires.

lobby card de DELIRIUM (LE FOTO DI GIOIA), thriller érotique de Lamberto Bava avec Serena GrandiFaute à une mise en scène nonchalante, les crimes qu'ils soient classiques (et hop un coup de fourche) ou alambiqués (une attaque d'abeilles rendues folles dans un appartement) ne fonctionnent pas et sont trop mal amenés pour ressentir le moindre frisson. Ni flippant, ni excitant, DELIRIUM hésite constamment entre thriller et film gentiment érotique pour un résultat des plus ennuyeux.

C'est rare, mais quelquefois trop de nichons tue le nichon, et c'est malheureusement le cas ici.


gif de Trine Michelsen tuée à la bèche dans DELIRIUM (LE FOTO DI GIOIA) de Lamberto Bava

25 octobre 2018

LA FOLLE JOURNEE DE FERRIS BUELLER (Réplique de la mort qui tue)


Matthew Broderick dans LA FOLLE JOURNEE DE FERRIS BUELLER



"Cameron est un garçon si constipé que s'il avalait par mégarde sa main droite, il serait jamais capable de la récupérer"




affiche française de LA FOLLE JOURNEE DE FERRIS BUELLER, french poster


LA FOLLE JOURNEE DE FERRIS BUELLER de John Hughes


17 octobre 2018

PUPPET MASTER 5 (Critique)

affiche de PUPPET MASTER 5, film fantastique réalisé par Jeff Burr
(PUPPET MASTER 5 : THE FINAL CHAPTER)




avec Gordon Currie, Chandra West, Ian Ogilvy, Teresa Hill, Guy Rolfe, Ron O'Neal, Diane McBain, Nicholas Guest, Willard E. Pugh, Duane Whitaker…



Fantastique – Etats-Unis (1994)




la démon Sutekh dans PUPPET MASTER 5, film fantastique réalisé par Jeff BurrRescapé de PUPPETMASTER 4, Rick se retrouve accusé du meurtre de ses anciens collègues. Libéré sous caution par le Dr Jennings, le nouveau responsable de son projet scientifique, il retrouve Susie, sa petite amie. Suite à un rêve prémonitoire, Rick fonce à l'hôtel Bodega Bay : le démon Sutekh est de retour ! Pour ne rien arranger, le Dr Jennings a engagé des voyous pour récupérer les marionnettes…

marionnette tueuse dans PUPPET MASTER 5, film fantastique réalisé par Jeff Burr
Suite directe de PUPPETMASTER 4, on retrouve dans cet épisode 5 Jeff Burr aux commandes, une bonne partie du casting et malheureusement les mêmes défauts. L'action est toujours aussi poussive et la caméra se contente de suivre une bonne partie du film les voyous (qui, soit dit en passant, ne feraient même pas peur à ma grand-mère) déambuler dans les couloirs de l'hôtel une torche à la main. Je ne sais pas combien d'étages a l'hôtel, mais ce qui est sûr c'est qu'on les a tous vus ! Il faut attendre le milieu du film pour qu'un petit peu d'action réveille enfin le spectateur.

16 octobre 2018

PUPPET MASTER 4 (Critique)

affiche de PUPPET MASTER 4 réalisé par Jeff Burr avec Gordon Currie et Chandra West



avec Gordon Currie, Chandra West, Ash Adams, Teresa Hill, Guy Rolfe, Stacie Randall, Felton Perry, Michael Shamus Wiles…



Fantastique – Etats-Unis (1993)




Stacie Randall dans PUPPET MASTER 4, film fantastique réalisé pare Jeff BurrUn démon égyptien, Sutekh, déjà énervé que Toulon lui ait piqué sa formule magique pour donner la vie aux marionnettes, se rend compte qu'une équipe de scientifiques est également sur le point de découvrir son secret. C'en est trop et notre démon envoie des marionnettes tueuses zigouiller les malotrus. Comme le hasard est bien fait, un des chercheurs a installé son labo à l'hôtel Bodega Bay et redonne vie aux marionnettes de Toulon : le combat peut commencer !

les marionnettes de PUPPET MASTER 4, film fantastique réalisé par Jeff Burr
Bon, sur le papier, ça a de la gueule mais à l'écran c'est une autre affaire. Réalisé par Jeff Burr à qui l'on doit beaucoup de suites de film à "succès" (PUMPKINHEAD 2, LE BEAU-PERE 2, MASSACRE A LA TRONCONNEUSE 3), PUPPET MASTER 4 est très décevant. Malgré sa faible durée, l'action est réduite au maximum et il ne se passe vraiment pas grand-chose. Pour ne rien arranger les personnages sont caricaturaux et les théories scientifiques justifiant l'intrigue bien fumeuses. Reste tout de même les marionnettes qu'on prend plaisir à revoir (je suis sentimental) ; celles du démon sont très réussies mais les combats et les meurtres font vraiment pitié et ne les mettent pas en valeur. Tout n'est quand même pas à jeter et quelques scènes sont bien sympas comme un bel hommage à Frankenstein rendu par les marionnettes.

01 octobre 2018

PUPPET MASTER 3 : LA REVANCHE DE TOULON (Critique)

jaquette DVD Artus Films de PUPPET MASTER 3 réalisé par David DeCoteau
(PUPPET MASTER III : TOULON'S REVENGE)




avec Guy Rolfe, Richard Lynch, Sarah Douglas, Ian Abercrombie, Walter Gotell, Michelle Bauer, Matthew Faison, Kristopher Logan, Aron Eisenberg, Jasmine Totschek...



Fantastique – Etats-Unis (1991)



Guy Rolfe dans PUPPET MASTER 3 avec une marionnette tueuseChangement de décor pour cette nouvelle aventure des marionnettes tueuses et direction Berlin en 1941. On retrouve André Toulon (qui s'est pourtant suicidé en 1939 si l'on en croit le premier PUPPET MASTER), marionnettiste proposant des spectacles dans lesquels il décrédibilise Hitler. En parallèle, les nazis cherchent une drogue capable de ranimer les morts. Tout ce "beau" monde ne pouvait que se croiser et la gestapo arrête Toulon et tue sa femme. S'échappant grâce à ses marionnettes, il prépare sa vengeance…

Richard Lynch dans Puppet Master 3 : la revanche de Toulon
Différent de ces prédécesseurs, plus linéaires, PUPPET MASTER 3, même s'il peine à réellement captiver, propose une intrigue plus construite avec des personnages plus fouillés. On apprend, en outre, l'origine de plusieurs marionnettes notamment la "femme aux sangsues". Cerise sur la gâteau, un nouvel arrivant pointe le bout de son nez : un cowboy à six bras magnant les colts un sourire figé sur le visage.

Le casting est également plus conséquent avec notamment le charismatique Guy Rolfe dans le rôle d'André Toulon et Richard Lynch, parfait en salaud. On a même la chance d'admirer la plastique de la scream queen Michelle Bauer.

29 septembre 2018

PUPPET MASTER II (Critique + gifs animés)

Puppet master 2, jaquette DVD artus films, Charles Band, David Allen, fantastique, horreur

De David Allen

avec Elizabeth Maclellan, Collin Bernsen, Steve Welles, Charlie Spradling, Jeff Celentano, Nita Talbot, Greg Webb, Sage Allen, George Buck Flower...



Fantastique / Horreur – Etats-Unis (1990)




Gif animé de Puppet Master 2, Torch, lance-flammes, horreur, marionnetteAvec PUPPET MASTER II, nous sommes en terrain connu. On retrouve, en effet, avec plaisir (ou pas…) ce qui faisait le "charme" de son prédécesseur. Les marionnettes tueuses sont toujours planquées dans un hôtel désaffecté et cette fois, elles ont ramené à la vie, à l'aide d'une potion magique, leur créateur, André Toulon. Elles vont être dérangées par un groupe de parapsychologues qui, à l'instar des médiums de l'opus un, va subir les attaques des jouets maléfiques.

Gif animé extrait de Puppet Master 2, jeune femme les seins nus
Malgré ce manque d'originalité, ce deuxième épisode est supérieur à l'original à tout point de vue. Ce qui n'est certes pas un exploit, vu que l'on partait de très bas, mais qui mérite tout de même d'être signalé. Plus rythmé, avec des acteurs plus convaincants et même une paire de seins plus volumineuse, cette suite est agréable à suivre même si les meurtres sont plus répétitifs.

21 septembre 2018

UN IDIOT A PARIS (Répliques de la mort qui tue)


Robert Dalban, un idiot à Paris, Michel Audiard, Serge Korber

"Je suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot. C'est te dire si, dans ma vie, j'ai entendu des conneries. Mais des comme ça, jamais !"





Jean Lefebvre, Dany Carrel, un idiot à Paris, réplique, dialogue, Michel Audiard, Serge Korber

"Tu sais, personne au monde n’empêchera jamais les gens de parler dans ton dos. Le principal, c'est qu'ils se taisent quand tu te retournes."






affiche du film UN IDIOT A PARIS


UN IDIOT A PARIS de Serge Korber










15 septembre 2018

DON'T OPEN TILL CHRISTMAS (Critique)

DON'T OPEN TILL CHRISTMAS, slasher, Edmund Purdom, Caroline Munro, Affiche, poster



avec Edmund Purdom, Alan Lake, Belinda Mayne, Gerry Sundquist, Kelly Baker, Wendy Danvers, Pat Astley, Wilfred Corlett, Mark Jones, Caroline Munro...



Slasher / Royaume-Uni (1984)




DON'T OPEN TILL CHRISTMAS, slasher, Edmund Purdom, Caroline MunroDécidément, Noël est une période bénie pour les psychokillers entre BLACK CHRISTMAS de Bob Clark (et son remake) et la franchise des DOUCE NUIT, SANGLANTE NUIT, on est servi… Quand on aime, on ne compte pas et on trouve dans l'excellent catalogue de la non moins excellente maison d'édition Uncut Movies DON'T OPEN TILL CHRISTMAS réalisé par l'acteur Edmund Purdom (PIECES) qui, pour sa seule incursion derrière la caméra, tente l'originalité avec un slasher axé autour de l'enquête et non sur les victimes potentielles. Un tel parti-pris scénaristique lorgnant du côté du giallo demande une histoire digne de ce nom et une mise en scène efficace. Les deux font malheureusement défaut au film.

En effet, l'enquête n'a strictement aucun intérêt : on passe notre temps entre un interrogatoire (qui ressemble plus à une vague discussion autour d'un verre) et les bureaux de New Scotland Yard où les policiers chargés de l'affaire essaient de la résoudre à la vitesse d'un Derrick mort.

DON'T OPEN TILL CHRISTMAS, slasher, Edmund Purdom, Caroline Munro
Tout ceci ne serait pas trop grave si au moins une quelconque tension, du genre à nous faire sursauter de temps en temps, était présente dans le film. Ce n'est pas le cas. Aucun risque d'arrêt cardiaque à la vue du film, les meurtres étant traités trop rapidement pour être efficaces.

Probablement conscient de la catastrophe, le réalisateur tente tout de même de sauver les meubles : les meurtres sont nombreux (c'est fou le nombre de Pères Noël bourrés qui trainent dans les rues de Londres !) et on a droit à l'arme ultime du slasher: la sempiternelle paire de seins.

Quant à Caroline Munro (MANIAC), dont la présence est quelquefois mise en avant pour la promotion du film, elle ne fait qu'interpréter une chanson, ondulant du popotin dans une robe rouge ultra-moulante. C'est probablement ce que je retiendrais du film…



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...