25 juin 2017

FORCED ENTRY (Critique)

FORCED ENTRY de Shaun Costello, porno, viol, vétéran, Harry Reems, Laura Cannon, traumatisme

de Shaun Costello


avec Harry Reems, Laura Cannon, Jutta David, Shaun Costello, Ruby Runhouse, Nina Fawcett...




Porno – Etats-Unis (1973)





FORCED ENTRY de Shaun Costello, porno, viol, vétéran, Harry Reems, Laura Cannon, traumatismeTraumatisé, un vétéran de la guerre du Vietnam, viole et tue de jeunes femmes.

Avec ce scénario tenant sur un confetti, Shaun Costello nous propose un film répugnant et choquant. Porno à part, FORCED ENTRY est plus proche, de par son sujet, du film de psychokiller et du thriller : on entre presque dans la tête de cet homme (il ne manque finalement qu'une voix off à la SCHIZOPHRENIA pour y être totalement), dont on ne saura rien hormis qu'il s'agit d'un vétéran, et on l'observe pénétrer chez de jeunes femmes pour les violer, les humilier et les tuer... Son "dévolu" se jette sur des femmes aisées, représentant probablement l'Amérique riche et bien pensante qui l'a envoyé au front, et sur des hippies, qui le rejette alors qu'il n'est pas responsable de la guerre.

FORCED ENTRY de Shaun Costello, porno, viol, vétéran, Harry Reems, Laura Cannon, traumatisme
Rien ne nous est épargné et les scènes de viol, très dures, n'ont pas vocation à exciter mais à déranger, celles-ci sont abjectes et entrecoupées d'images d'archive de la guerre du Vietnam (bombardements, cadavres...). Le coté très amateur (jeu des acteurs, mis en scène) rajoute au sentiment de malaise : pas d'esthétique ici (ce qui est sans aucun doute involontaire).

24 juin 2017

LA NUIT DES HORLOGES (Critique)

LA NUIT DES HORLOGES, ovidie, jean rollin, affiche, french poster, fantastique



avec Ovidie, Françoise Blanchard, Sabine Lenoël, Natalie Perrey, Dominique, Maurice Lemaître, Jean-Loup Philippe, Sandrine Thoquet, Jean Depelley...



Fantastique – France (2007)



LA NUIT DES HORLOGES, scène onirique avec OvidieDécidément Jean Rollin n'aura jamais rien fait comme les autres et nous livre avec LA NUIT DES HORLOGES un film hommage à lui-même. Avec Ovidie (ORGIE EN NOIR) en maîtresse de cérémonie, ce film nous plonge dans l'univers de Jean Rollin et aurait presque pu s'appeler OVIDIE INSIDE ROLLIN. Constitué en partie d'extraits de ses anciens films, on retrouve également dans LA NUIT DES HORLOGES quelques accessoires, lieux et acteurs fétiches comme Françoise Blanchard ou encore Natalie Perrey. Je regrette pour ma part l'absence de Brigitte Lahaie qui n'apparaît que dans certains extraits. Ceux qui me connaissent savent le culte que je voue à cette actrice.

Ovidie nue dans LA NUIT DES HORLOGES, film fantastique de Jean Rollin
Paradoxalement, pour ceux qui veulent découvrir l'univers de ce réalisateur, mieux vaut ne pas commencer par ce film qui est finalement plus destiné aux fans ou au moins aux amateurs de rollineries... En effet, ce film peut, à mon sens, très vite se révéler hermétique pour qui n'a aucune idée du cinéma de Jean Rollin (pour les autres aussi d'ailleurs). Même si on retrouve la langueur et l'ambiance onirique qui font le charme de ses films, l'absence d'une quelconque logique scénaristique risque de perdre beaucoup de spectateurs en route.

Au final, bon film ou mauvais film ? Difficile de juger... Mais qu'importe, Jean Rollin était un réalisateur atypique du cinéma français qui a au moins eu le mérite de nous offrir avec LA NUIT DES HORLOGES un film du même acabit.

19 juin 2017

PAUL (Réplique de la mort qui tue)


Simon Pegg et Nick Frost dans le film Paul de Greg Mottola, réplique culte, comédie



"- Ils vont nous violer et nous casser les bras !
  - Je veux pas me faire casser les bras ! "




affiche de PAUL


PAUL de Greg Mottola

14 juin 2017

HATCHETMAN (Critique)

HATCHETMAN, Aux frontières de l'effroi, Robert Tiffe, slasher, striptease, Cheryl Burns, Mia Zottoli, tueur masqué, hache
(aka BODY HUNTER aka EL ASESINO DEL HACHA)


de Robert Tiffe (sous le pseudo de Robert Tiffi)


avec Cheryl Burns, Chris Moir, Mia Zottoli, Darren Keefe, Nina Tapanin, Racquel Richard, Fonta Sawyer, Leila Hahemzadeh, Matt McDonald...



Slasher / Etats-Unis (2003)



HATCHETMAN, Aux frontières de l'effroi, Robert Tiffe, slasher, striptease, Cheryl Burns, Mia Zottoli, tueur masqué, hacheSi cette collection de téléfilms (dixit Wikipedia) faisait encore les belles nuits de TF1, HATCHETMAN n’aurait pas fait tache dans HOLLYWOOD NIGHT. En effet, l’action se déroule principalement dans un club de striptease de Los Angeles et le dosage typique de cette anthologie est respecté : peu d’action mais beaucoup de nichons.

Honnêtement, à la lecture de la jaquette DVD, je me doutais bien que HATCHETMAN sentait le réchauffé, mais vu les possibilités mammaires de l’intrigue, je me suis dit que ce slasher ne pouvait pas être foncièrement mauvais… En plus, le masque du tueur est sympa, non ?

HATCHETMAN, Aux frontières de l'effroi, Robert Tiffe, slasher, striptease, Cheryl Burns, Mia Zottoli, tueur masqué, hache
Erreur ! Car même si les meurtres ne sont pas trop ratés (mais peu nombreux et sans aucune originalité), l’enquête est aussi palpitante qu’un plat de nouilles et le film atteint très vite le niveau zéro du suspense.

Reste les scènes de danses exotiques qui, malgré la diversité des lolos dévoilés (des gros, des petits, des bronzés, des laiteux… tout, tout, tout, vous saurez tous sur les lolos), sont loin d’avoir le potentiel érotique escompté.

07 juin 2017

THE STRANGERS (Critique)

affiche française du DVD de THE STRANGERS, home-invasion avec Liv Tyler, french poster, Vérouillez la porte Cachez-vous
de Bryan Bertino


avec Liv Tyler, Scott Speedman, Glenn Howerton, Kip Weeks, Gemma Ward, Laura Margolis...




Thriller – Etats-Unis (2008)




Scott Speedman dans the STRANGERS, thriller américain, home-invasion, Etats-unisKristen et James doivent passer la nuit dans une maison isolée appartenant aux parents de James. Ce n'est pas la grande joie : Kristen vient de refuser la demande en mariage de James. Petit à petit, ils se rendent compte qu'ils ne sont pas seuls : des personnes masquées rôdent autour de la maison…

THE STRANGERS joue sur une peur répandue : l'intrusion d'inconnus dans sa maison, lieu où, une fois la porte fermée, on se sent en totale sécurité. C'est sur cette angoisse que tient tout le film, le réalisateur faisant monter la pression crescendo en en utilisant divers aspects (quelqu'un frappe à la porte au milieu de la nuit, sensation d'être observé, sensation d'une présence étrangère…). Aussi ressent-on tout le film la menace qui pèse sur les protagonistes et les moments de calme ne sont là que pour accentuer les moments de stress.

Gemma Ward, Kip Weeks et Laura Margolis masqués dans THE STRANGERS de Bryan Bertino
La sensation de malaise est d'autant plus grande que les acteurs Liv Tyler (la saga du SEIGNEUR DES ANNEAUX) et Scott Speedman (la saga UNDERWORLD) sont excellents, et que l'on peut s'identifier à eux, sans repère face à une situation qui leur échappe totalement.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...